Bretagne Durable

Jardin Unique, la vie en végétal

Imaginez une ville ou le végétal ornerait toutes les façades des bâtiments.
Loin du béton terne et froid, cette nouvelle ville-jardin serait uniquement constituée de plantes dépolluantes. A Saint -Grégoire, en Ille et vilaine,
Yannick Sauvée a débuté ce projet ambitieux: réaliser des "Jardins Uniques" sur les murs de la ville.

Il a monté son entreprise, Jardin Unique, en 2008 à Saint-Grégoire (35).
Depuis presque 5 ans, fort de ses 2 salariés, Yannick Sauvée, la quarantaine, chevaux bruns, tout de noir vêtu, n'a pas chômé.
La preuve aujourd'hui, puisqu'il décroche les plus gros projets de création de murs végétaux du Grand-Ouest. Véritables "tableaux de plantes multicolores".
La trentaine d’œuvres de Jardin Unique sont exposées notament à la mairie de Saint-Grégoire, au centre E.Leclerc de Cleunay à Rennes, au centre commercial Grand Quartier, chez BMW, EDF ou dans plusieurs restaurants de la capitale bretonne. Ce qui l'intéresse ? " c'est avant tout l'intégration du végétal dans des endroits ou a priori, cela semble mission impossible."
Quant à relever des défis, il s'agirait presque d'une seconde nature pour cet entrepreneur qui a changé de vie et repris ses études horticoles sur le tard, à la maison familiale horticole.

Comme un créateur de hautes coutures, Yannick Sauvée dessine les plans de ses fresques végétales, "en prenant bien soin d'harmoniser les plantes entres elles. Sur un mur de 70 m2, comme celui que nous avons réalisé à Cleunay, nous avons fait appel à 2000 végétaux et 120 variétés différentes."

Après avoir été nétaoyées et intégrées à la Sphaigne- cette mousse qui permet aux végétaux de prendre racine- les plantes sont placées sous serres. L'opération dure plusieurs semaines.

Prochaine étape pour Jardin Unique, la réalisation d'un mur végétal, en extérieur cette fois, dans un restaurant.
l'occasion de dîner sous un tableau de végétation, presque éternel !

Par Clémentine HILLIARET