Ouest France

Le début de la longue métamorphose du Centre E. Leclerc.

Un projet longuement mûri.

Depuis son implantation en 1981, le centre E. Leclerc a connu une évolution constante. Mais la transformation qui s'annonce est la première d'une telle envergure. « On a commencé à travailler sur le projet début 2008 », raconte Yannick Kervarrec, qui dirige l'enseigne depuis 2007. Une transformation qui s'intègre dans « une modification globale du périmètre de la zone commerciale nord, dont le nouveau schéma routier permettra une accessibilité fluide au magasin ».

Deux ans de travaux.

Le permis de construire a été déposé en juillet dernier. Les premiers coups de pioche seront donnés début février, le projet devrait être achevé fin 2012. Deux ans de travaux seront donc nécessaires pour la transformation du centre E. Leclerc et de sa galerie, qui passeront de 26 000 à 49 000 m2. À l'arrivée, Yannick Kervarrec promet « une galerie dernière génération, baignée de lumière grâce à de grandes verrières, dans un environnement moderne et écologique ».

Le projet intègre la création d'un mur végétal intérieur, confiée au grégorien Yannick Sauvée, créateur de Jardin unique. 

Le supermarché perd 1 000 m2


Situé en rez-de-chaussée, le magasin Leclerc n'augmente pas sa surface, au contraire...« Actuellement, nous avons 10 022 m2, nous en aurons 1 000 de moins, mais mieux distribués », assure Yannick Kervarrec, qui innove avec une formule « deux en un » : l'hyper descend à 7 700 m2, auxquels il conviendra d'ajouter les 1 300 m2 de l'espace culture et technologies. « Bien qu'indépendantes, les deux surfaces seront mitoyennes, on pourra y circuler librement et régler ses achats en une seule fois. » 

Création de moyennes surfaces

« La grosse particularité de ce projet est d'intégrer sous le même toit une grande surface, des moyennes surfaces et des boutiques traditionnelles. » À l'ouest du bâtiment existant sera construite une extension, sur deux niveaux. Elle accueillera huit moyennes surfaces, comprises entre 400 et 1 700 m2, ainsi qu'une cafétéria, toute vitrée. Les futures enseignes ne sont pas encore connues.

Trois grandes étapes

Le projet, conçu par le cabinet d'architecture nantais Lameynardie, connaîtra trois phases distinctes.La première débutera dès février avec la construction de la nouvelle station, le parking à niveaux et les moyennes surfaces. Puis il y aura la construction du parking souterrain, ainsi que la nouvelle galerie du rez-de-chaussée,à l'est du bâtiment actuel.Enfin viendra la construction « du barreau qui reliera les deux extensions et finalisera la galerie,certainement la partie la plus délicate du projet », explique Yannick Kervarrec. Centre d'affaires et cabinet médical compléteront l'offre de services. Le chantier n'aura pas d'incidences sur le fonctionnement de l'hypermarché, qui restera ouvert durant toute la durée des travaux